Communications

Nouvelles

Mesures fédérales pour lutter contre le transbordement et le détournement de l'aluminium

Le Canada prend les moyens pour protéger l’industrie dans le respect des règles internationales 

Montréal, le 27 mars 2018 – Le gouvernement canadien a annoncé aujourd’hui de nouvelles mesures pour lutter contre le transbordement et le détournement de métal au Canada. « Cette annonce démontre le leadership et l’engagement du Canada envers la chaîne de valeur nord-américaine intégrée de l’industrie de l’aluminium qui profite à la fois au Canada et aux États-Unis. Le Canada prend tous les moyens disponibles pour protéger l’intégrité de cette chaîne de valeur, tout en respectant les règles du commerce international » déclare Jean Simard, président et chef de la direction de l’Association de l’aluminium du Canada.

Dans le contexte de l’enquête sous la section 232 menée par les États-Unis et la menace d’imposition d’un tarif de 10 % sur l’aluminium canadien exporté aux États-Unis, ces nouvelles mesures permettront de s’assurer qu’il n’y a pas de métal étranger qui entre aux États-Unis via le Canada, tout en démontrant la volonté du Canada de travailler de concert avec les autorités américaines.

« Nous saluons l’esprit de collaboration du gouvernement du Canada qui implique dans ces mesures les États-Unis et le Mexique, mais également l’industrie et les travailleurs » ajoute Jean Simard.

L’Association de l’aluminium du Canada travaillera de concert avec le gouvernement fédéral pour rendre opérationnelles ces nouvelles mesures.

À propos de l’Association de l’aluminium du Canada (www.aluminium.ca/fr)

L’Association de l’aluminium du Canada (AAC) est un organisme sans but lucratif qui représente trois producteurs d’aluminium de classe mondiale au Canada – Alcoa, Alouette et Rio Tinto – qui exploitent dix usines au Canada, dont neuf au Québec, et emploient plus de 8 000 travailleurs.

 

- 30 -

 

Source :

Jean Simard

Tél : (514) 288-4842, poste 225